Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au deuxième menu | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

SABA - Syndicat d'Aménagement du Bassin de l'Arc

Menu principal

Les poissons

 
Une anguille dans l'Arc - S. Conan, FFPPMA 13
Une anguille dans l’Arc - S. Conan, FFPPMA 13

L’Arc est un cours d’eau de seconde catégorie piscicole, c’est-à-dire où dominent les cyprinidés. Les cyprinidés sont une grande famille de poissons d’eau douce caractérisée par une grande tolérance aux diverses conditions du milieu que peut offrir un cours d’eau (à l’exception des milieux saumâtres).

L’Arc est un cours d’eau naturellement chaud en été car, même si l’ombrage de la ripisylve est bon, il ne possède pas de résurgence froide. Cela ne permet pas le développement d’une population salmonicole (de la famille des salmonidés : truites, saumons et ombles). La qualité de l’eau de l’Arc, bonne en hiver, mais très moyenne en été, est également un facteur négatif à l’implantation de certaines espèces peu tolérantes à la pollution. Quelques affluents, plus frais et dont la qualité de l’eau est meilleure, pourraient offrir des potentialités salmonicoles (Bayon, Grand Torrent…).

Sur l’Arc les échantillonnages ont recensé une vingtaine d’espèces communes des rivières cyprinicoles. Le peuplement est dominé par le chevesne (Leuciscus cephalus) et le barbeau (Barbus barbus). On y recense également le spirlin (Alburnoides bipunctatus), le goujon (Gobio gobio), le blageon (Leuciscus souffia) et la blennie (Salaria fluviatilis). Sur les affluents, le vairon (Phoxinus phoxinus) est bien représenté. Il a été également pêché des brochets (Esox lucius) et des toxostomes (Chondrostoma toxostoma), espèces vulnérables. Enfin l’anguille (Anguilla anguilla), très présente à l’aval, décroît au fur à mesure des pêches d’échantillonnage vers l’amont, probablement du fait des nombreux obstacles (seuils) à sa migration.

Malgré les fortes pressions humaines, la population piscicole de l’Arc est diversifiée.

Liens divers