Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au deuxième menu | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

SABA - Syndicat d'Aménagement du Bassin de l'Arc

Menu principal

Accueil  >  Le SABA > Missions et compétences  > Entretien et restauration

Entretien et restauration

 
L’entretien et la restauration de la ripisylve (« la forêt de berges ») font partie des principales missions du SABA.
Pré marquage pour élagages et enlèvement d'embâcles dans le lit mineur d'un affluent. Copyright SABA
Pré marquage pour élagages et enlèvement d’embâcles dans le lit mineur d’un affluent. Copyright SABA

Cette tâche incombe réglementairement à chaque propriétaire riverain. Le SABA, dans un souci de cohérence globale des travaux sur le bassin versant, se positionne en complément de cette charge et toujours dans l’intérêt général. Cette cohérence est également une condition majeure pour l’obtention de subventions indispensables à la réalisation de ces travaux.

Ainsi, chaque année, l’entreprise mandataire des travaux, sous la supervision du technicien de rivière du SABA, restaure et entretien la végétation d’un secteur de l’Arc ou de ses affluents. L’objectif de ces travaux en rivière est de favoriser l’écoulement sans débordement des petites crues quinquennales et décennales (une crue quinquennale est une crue que l’on a une chance sur cinq d’observer chaque année, de même pour la crue décennale, 1 chance sur 10).

Ces travaux consistent en :

- du débroussaillement sélectif des végétaux qui peuvent être un obstacle à l’écoulement des eaux

- l’abattage préventif d’arbres. Ces abattages permettent à la fois de rajeunir la ripisylve et d’éviter la chute d’arbres dont la souche entraînerait une partie de la berge. De plus, un tronc emporté par les eaux pourrait déstabiliser un pont à l’aval.

- l’enlèvement d’embâcle : dans les zones urbaines, lors d’une petite crue, les débordements peuvent être le fait d’un embâcle (amoncellement de bois flottants). Le travail du SABA consiste à retirer ces embâcles dans les secteurs à forts enjeux de protection. A contrario, dans les zones naturelles ou rurales, les embâcles pourront être volontairement maintenus. Ils ralentissement les écoulements et ont un rôle écologique important (habitat pour la faune piscicole)

- de petits élagages : il s’agit de couper les branches d’arbres pouvant représenter un obstacle au bon écoulement de l’eau.

Chantier de génie végétal pour stabilisation de berge, Berre l'Etang. Copyright SABA
Chantier de génie végétal pour stabilisation de berge, Berre l’Etang. Copyright SABA

Enfin, le SABA mène parfois des travaux de restauration de berges pour lesquels il privilégie des techniques végétales. Celles-ci, tout autant efficaces que des enrochements, apportent un réel gain écologique pour le milieu, en plus d’être économiquement plus avantageuses. Quelques années après les travaux, le promeneur non averti ne remarquera pas la différence ! Toutefois, ces techniques souffrent de la rigueur de la sécheresse estivale et nécessitent un entretien régulier.

Liens divers