Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au deuxième menu | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

SABA - Syndicat d'Aménagement du Bassin de l'Arc

Menu principal

Accueil  >  Pesticides  > Etat des lieux

Etat des lieux

 
Les analyses montrent une présence importante et chronique de nombreuses molécules.
Traitement des berges d'un ruisseau avec un herbicide
Traitement des berges d’un ruisseau avec un herbicide

Les cours d’eau du bassin versant sont soumis à des pics de pollution importants, suite à l’entrainement des produits de traitement par le ruissellement des eaux de pluie.

Les prélèvements réalisés par l’Agence de l’eau et ceux du SABA sur les années 2012, 2013 et 2014 montrent la quantification de 56 molécules différentes. Certaines sont interdites à l’utilisation, mais demeurent présentes aux analyses. Le suivi qualité de l’Arc et de quelques affluents réalisé trimestriellement par le SABA, conjugué à des prélèvements et analyses après une pluie ruisselante, permettent d’apprécier l’évolution des molécules pesticides. Si certaines molécules sont très peu quantifiées, d’autres sont systématiquement retrouvées et à des concentrations considérables dans les cours d’eau. Ainsi, le glyphosate et son produit de dégradation l’AMPA, matière active du Roundup et autres désherbants dépassent très fréquemment les seuils de qualité (jusqu’à 240 fois la norme de potabilité !).

La molécule de glyphosate
La molécule de glyphosate

Ces produits sont fréquemment utilisés par les particuliers, les collectivités, et les agriculteurs. Il a ainsi été montré qu’un usage fréquent de molécules se traduit par des dépassements très fréquents des normes de qualité dans un cours d’eau. Ces molécules sont emportées par le ruissellement vers les cours d’eau et se dégradent peu, d’où l’importance d’agir "à la source" pour réduire leur usage...

Les documents attachés

Carte synthétique des pesticides retrouvés

Document PDF - 866.3 ko - Publié le 27 mars 2014

Liens divers